Visite de l’exposition « Pour en finir encore -Félicités 2022 » aux Beaux-Arts de PARIS; et visites des ateliers

Samedi 3 décembre 2022

Les différents ateliers des BA de PARIS

Voyage d’étude -16ème Biennale d’Art contemporain de Lyon /manifesto of fragility

Vendredi 11/11/22 et samedi 12/11/22

https://www.labiennaledelyon.com/manifesto-of-fragility-menu?gclid=Cj0KCQiA37KbBhDgARIsAIzce162gEsvNok8nfvy6PL2uZq0lTPj-sAnslxHBggAnzk0zrg64fnyXMUaAi8CEALw_wcB

Biennale de Lyon 2022, vue d’ensemble. À droite : Ugo Schiavi, Grafted Memory System, 2022, Courtesy of the artist. À l’étage : Lucile Boiron Mater , 2022, impressions photographiques UV sur verre et plexiglas, verre et tirages argentiques. Commandes à l’occasion de la 16e édition de la Biennale de Lyon, Musée Guimet © Blandine Soulage / Ugo Schiavi

Le Liban moderne au MAC

Walter Lens (1971), Inter-cube (1972) et Intercircles (1974) de Saloua Raouda Choucair, présentées à la Biennale d’art contemporain de Lyon, musée d’Art contemporain, 2022 (©Guy Boyer)

Au musée d’Art contemporain, deux étages reprennent l’exposition dédiée au Liban des années 1950-1970. Après les toiles de Helen El-Khal, Assadour Bezdikian, Paul Guiragossian, Cici Sursock ou Hughette Caland, on retrouve les formes en bois ou métal de Saloua Raouda Choucair et les toiles et dessins d’Etel Adnan.

Visite des Galeries -Quartier du Marais

Adel Abdessemed – ‘Out, Out, Brief Candle’ vue de l’exposition Galleria CONTINUA/ Paris, France. 
Photo : Chêne Taylor-Smith. © Adel Abdessemed, Paris ADAGP 2022

https://www.galleriesnow.net/shows/adel-abdessemed-out-out-brief-candle/

Robert Longo -exposition The New Beyond, Galerie Thaddaeus ROPAC, Paris Marais

https://ropac.net/fr/exhibitions/

Philippe Cognée -exposition Paysages Insomniaques, Sous le soleil, coquelicots n°2, 2022, peinture à la cire sur toile, 130 x 97 cm ; Galerie TEMPLON

https://www.templon.com/new/exhibition.php?la=fr&show_id=705

Hoda Kashiha -exposiiton I’m here, I am not here, cloître Saint-Merri I & II, Paris; Galerie Nathalie OBADIA

https://www.nathalieobadia.com/fr/exhibitions/289-hoda-kashiha-i-am-here-i-am-not-here/installation_shots/

Rencontre avec Matthieu CRIMERSMOIS

Workshop -Insatallation sonore /mardi 18.10.22 et mercredi 19.10.22

 » Voici une série de Triptyques créés à partir d’une intelligence artificielle. (Générée par DALL-E de openai) 

C’est un travail sur l’esthétique du turntablism. 

Dans ma démarche de plasticien-platiniste mélangeant les arts visuels et l’art sonore, j’observe beaucoup les nouvelles technologies grandir en les incluant parfois dans mon processus de création. L’IA est un nouveau média qui mérite une attention particulière.

Dans le travail qui suit, à partir d’une description écrite en toute lettre, il en ressort une image. Comme un DJ qui mix ses sons, je viens mixer mes références avec des phrases telle que :   

 » Une Oeuvre de Pierre Soulage sur disque vinyle entourée d’une oeuvre musicale architecturale de Xenakis sur un fond de partition graphique de John Cage « . 

Cette série de triptyque donne une vision macroscopique et une autre vison microscopique du disque vinyle, jusqu’au changement d’échelle incluant notre point vu dans un paysage au air de Grand Canyon.

Ce travail digital est conçu pour être imprimé et être transformé en NFT’s. » M. Crimersmois

Visite de l’exposition PARTAGES -association Artaïs

Mercredi 12 octobre 2022 -36 rue du Fer-à-Moulin 75005 Paris / ancien studio photo ROUCHON

Comment renégocier aujourd’hui « une esthétique de l’interhumain, de la rencontre, de la proximité, de la résistance au formatage social » ? (Nicolas Bourriaud) 

Témoignant de notre soutien constant à l’émergence et la jeune création, l’exposition Partages rassemble des artistes plaçant au coeur de leurs pratiques la rencontre, le partage, la participation. 

Les oeuvres présentées – aux médiums variés allant de la peinture sonore à la sculpture activable ou la vidéo-performance – révèlent des processus de création et co-création, nourris de la relation à l’Autre. Ainsi cette exposition collective propose-t-elle de réinterroger les piliers de l’esthétique relationnelle, prenant en compte un contexte social toujours convalescent de la pandémie, ainsi qu’une étendue de nos relations aux non-humains. 

Portraits d’artistes -en vidéo ci-dessous

https://www.youtube.com/channel/UCLHc9GfXdjheB1m3_3ee6_A/videos

Rencontre avec Hélène SINGER

Workshop -Performance-voix -jeudis 6/10 et 13/10/22

L’exposition ANIMATO. Hélène Singer. Galerie Commune, Tourcoing /Janvier 2013

http://www.helenesinger.net/installations1.html

Hélène SINGER

Pratique plastique pluridisciplinaire : photographies plasticiennes, installations et dispositifs numériques, performances vocales.
Vente d’oeuvres photographiques à des collections privées ou publiques. Expositions collectives et personnelles, projections. Chanteuse lyrique et performeuse dans des concerts classiques et spectacles vivants.

Ses principaux questionnements artistiques :

Développement d’un travail plastique pluridisciplinaire (photographies plasticiennes, installations et performances vocales dans des dispositifs sonores et numériques) autour de trois axes : le corps organique, l’animalité et l’invisible.

> Photographie :

– travail sur la notion de nature contemporaine. Prises de vue d’installations créées à partir d’objets, de matières organiques, de moulages en cire et d’animaux morts ou vivants. Reprise et détournement des codes de ce thème pictural ; réflexion sur l’acte d’arrêt sur image d’un processus corruptible.

– création d’objets photographiques sur la notion d’invisibilité d’une donnée existante. Vision fictionnelle d’animaux, de figures mythologiques et de constellations liée à l’animalité. Lien entre l’animalité et le cosmos dans la notion d’invu.

– réflexion sur le « hors champ sonore » de l’image fixe.

> Performance vocale dans dispositifs sonores et numériques :

Conception et réalisation de dispositifs sonores et numériques (création de vidéo avec bande son) où je produis des performances sonores, seule ou avec un musicien. Interaction entre l’image projetée, l’action et la voix.

Travail sur les codes musicaux visuels et sonores. Détournement des techniques vocales traditionnelles, notion de « hors-chant », le cri comme matière plastique.

> Installations :

Questionnement sur la représentation d’espaces matériels invisibles au travers d’installations imposantes créées à partir de matières naturelles.

Jeu entre l’animalité et le mouvement, le visuel et le sonore.

Rencontre avec Colin ROCHE

Workshop -Art sonore /sur un semestre

https://www.radiofrance.fr/francemusique/podcasts/le-portrait-contemporain/la-musique-genetique-de-colin-roche-gd-prix-de-la-musique-symphonique-jeune-compositeur-prix-sacem-2018-7647062

Admirateur de Francis Ponge, poète du cahier d’esquisses et du carnet de notes, Colin Roche aime partager avec les plasticiens et les vidéastes son amour de l’objet du quotidien, dont il propose de fascinantes traductions sonores. Dans le miroir de Colin Roche à l’écoute de sa voix singulière…

Issu d’une famille musicienne, pianiste formé au Conservatoire de  Saint-Étienne, Colin Roche diplômé de Sciences Politiques, étudie au Conservatoire national de région de Lyon, à l’Université de Rouen, puis au Conservatoire de Paris avec Philippe Leroux.

Colin Roche est titulaire d’une maîtrise de composition, d’un DEA de musicologie, ses compositions sont des rencontres avec les plasticiens Simon Artignan, Jean-Marc Poyet… 

Ses points de repère esthétiques sont des artistes comme le poète Francis Ponge, le réalisateur Robert Bresson, l’écrivaine Nathalie Sarraute…

Colin Roche, un compositeur qui explore les sons avec délicatesse et humilité. Son oeuvre que l’on pourrait rapprocher de l’univers de Gérard Pesson, est d’une singulière originalité.