Visite-conférence /Rétrospective Cindy Sherman (de 1975 à 2020) -à la Fondation Louis Vuitton

Le Galactik Ensemble -OPTRAKEN

Représentation à l’Espace Michel Simon de Noisy-le-Grand -Jeudi 15/10/20


À mi-chemin entre cirque et théâtre, les cinq acrobates de haut vol du Galactik Ensemble inventent un univers atypique, tour à tour étrange, drolatique et angoissant.

L’imprévu ? C’est le thème de ce spectacle peu ordinaire, qui explore la capacité de l’homme à s’ajuster à un environnement accidenté. Dans un capharnaüm ludique et poétique, les corps échappent sans cesse à la grande valse des objets. Grâce à des trésors d’inventivité technique, les actions les plus simples se métamorphosent en douce folie. Malgré l’air impassible des protagonistes, tout se joue au millimètre près. De situations défavorables en événements menaçants, toute cette confusion devient l’occasion de hisser haut les valeurs de solidarité face à l’inattendu. L’acrobatie est ici un moyen de survie ! Un cirque qui interroge notre résistance aux aléas de la vie, notre possible résilience, cette capacité à triompher de certaines embûches.

Rencontre avec Hélène SINGER

Workshop photographie-performance – 17 septembre et 8 octobre 2020

http://www.helenesinger.net/biographie.html
Hélène SINGER, Le Cheval d’Artaud, 2003, photographie collée sur alu, 50 x 75 cm, Tirage 1/7
Les étudiants de la classe CPES-CAAP /expression neutre puis artificielle

Gare au Théâtre -Soirée secrète avec Franck MAS

Soirée secrète #1 – Vendredi 13 mars 2020

Franck MAS / Gare au Théâtre de Vitry-sur-Seine. La représentation commence, artiste et public dans l’avant-scène -hall d’entrée, l’histoire est contée par Franck MAS.

Exposition de la CPES-CAAP 2020

Centre d’Art contemporain APONIA -Vernissage vendredi 28 février 2020

Bryan LE, Égouttement, Suspension -vue d’ensemble et détail, peinture acrylique, bâche en PVC, toile, sac plastique, papier absorbant, os d’albatros, 200 x 80 cm
Nazia REMTOULAH, Casel, vidéoprojection dans étui de casette, 11 x 8 x 3 cm; bande son – enregistrement du bruit de la bande magnétique débobinée – durée 2’39
 https://youtu.be/OFBTLJa0GX8
Levent DEMIR, Un pas de moins vers l’oubli, série – photographie numérique, 21 x 29,7 cm ; vue du dispositif de présentation au sol avec encadrement 160 x 80 x 1,5 cm
Levent DEMIR, 5 minutes dans le 616, carnets de dessin, série [extrait] – dessin sur papier, 17 x 11 cm

https://www.yumpu.com/s/QIJ3TzOgGADZVx0P

Léna SIMON, Hurlante, peinture acrylique et encre sur simili-cuir, chaise et carte sonore, 120 x 40 x 40 cm
Léna SIMON, La grande parade, aquarelle et feutre sur papier Arches, 56 x 76 cm
Marwane MERABET, Fayaise et Chommeil – Assemblage, bois avec vis / équerre et peinture acrylique, 170 x 60 x 50 cm,
100 x 50 x 40 cm
Élodie ARNAUD, Le corps rejette, le corps crache, performance – durée 60’31, photoramme (extrait)
Brossage Quotidien – performance, photogramme (extrait), vidéo 7’30; et série –dessin, feutre noir sur papier, 21 x 29,7 cm et brosse à dents, 2,7 x 1,5 cm 
Élodie ARNAUD, Elle recrache, performance 3′35

NÄSS (Les gens) par la Compagnie Massala

Pièce pour 7 danseurs par le chorégraphe FOUAD BOUSSOUF -Espace Michel Simon à Noisy-le -Grand / Mardi 4 février 2020



La veille de la représentation, les étudiants de la classe ont pu participer à un stage de danse avec le chorégraphe Fouad BOUSSOUF. Initiation à la danse du hip-hop à travers différentes sources rythmiques empreintes de danses traditionnelles.

Rencontre avec Shani HA

Artiste plasticienne -ancienne étudiante CPES-CAAP

BIOGRAPHIE

A propos de Shani Ha

Shani Ha (France, Algérie née en 1987, Paris) obtient son DNSEP en 2012 puis s’installe à Brooklyn, New York. L’artiste vit et travaille entre Brooklyn, NY et Paris, FR.

Shani Ha questionne les notions d’identité, d’altérité et d’individualité afin d’explorer la possibilité d’un humanisme universel permettant une utopie du vivre ensemble. Elle tente de sociabiliser les formes, les espaces et les relations en engageant l’attention et l’empathie du public.

La métamorphose, l’appropriation et la collaboration sont au cœur de sa démarche. Sa pratique explore plusieurs seuils : du privé au public, de l’individu au collectif, du particulier à l’universel, de l’éphémère au permanent, du subliminal au visible, de la contemplation à l’action.

Sa production se présente sous la forme d’installations, de sculptures, de dessins, de photographies et de performances collaboratives.

Shani Ha utilise des objets, des formes et des matières ordinaires pour créer des œuvres hybrides et étrangement familières. Son travail examine le quotidien et tente de le perturber à l’échelle de l’infra-ordinaire.

https://www.shaniha.me

En 2020 Shani Ha présente Mitoyen pour la 69e édition de Jeune Création à la Fondation Fiminco. En 2019 elle présente Embody à la Pace Gallery de New York dans le cadre de I Can Drink the Distance, l’exposition solo de Torkwase Dyson. Ha inaugure Seuils en 2018, une commande publique pérenne installée à Drancy. En 2017, elle présente Embody au Museum of Art and Design de New York. La même année, Empathicity est exposé à Central Park pour le 20e anniversaire de NYC Parks x Arts. En 2016 Embody est présenté à Dixon Place en collaboration avec HAM Collective. En 2015 Table For Two est installé à New York. En 2014 elle collabore avec Torkwase Dyson pour une performance Embody présentée à Eyebeam Governor’s Island. En 2012 son installation Faites Comme Chez Vous est exposée pour Journée du Patrimoine dans le cadre de Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture.